Accueil Actualité 18.750 tonnes d’engrais subventionnés en 2019 à hauteur de 1,5 milliards de...

18.750 tonnes d’engrais subventionnés en 2019 à hauteur de 1,5 milliards de F CFA

81
0
Ouro-koura-Agadazi,ministre en charge de l'agriculture de l'élevage

Le montant de 1,5 milliards de F CFA de subvention est prévue en 2019 et permettra de toucher 125.000 producteurs vulnérables (12 000 Francs CFA par bénéficiaire) pour une quantité totale d’engrais subventionnés de 18.750 tonnes (soit 03 sacs au maximum par bénéficiaire) a indiqué le ministre en charge de l’agriculture lors d’une demande d’explication des députés courant octobre 2018.

Au Togo, le prix du sac d’engrais non subventionné de 50 kg varie selon les distributeurs privés mais la moyenne tourne autour de 13.000 francs Cfa.

Selon la précision du ministère de l’agriculture en 2018, le prix du sac d’engrais subventionné est toujours de 13 000 francs cfa ; la subvention de l’état couvre 4.000 Francs Cfa par sac de 50kg et le bénéficiaire de la subvention mobilise lui-même 9 000 francs Cfa avant d’acquérir l’engrais auprès du distributeur privé. « Sur les sept dernières campagnes agricoles, les approvisionnements d’engrais ont varié entre 25 000 tonnes en 2009-2010 et 45 000 tonnes en 2014-2015.

Chaque année, la Centrale d’approvisionnement et de gestion des intrants agricoles (CAGIA) bénéficie de la subvention pour son fonctionnement.

La tradition budgétaire sera encore respectée durant l’année qui s’annonce. Au titre des prévisions gestion 2019, elle bénéficie d’une subvention de 1,5 milliards de francs cfa pour l’acquisition de 35 400 tonnes d’engrais non subventionné de 50kg varie selon les distributeurs privés mais la moyenne tourne autour de 13.000 francs Cfa.

Par ailleurs, déjà, devant ces mêmes élus du peuple en juin 2017, lors des questions orales au gouvernement, le ministre de l’agriculture précisait que cette structure chargée des intrants agricoles, notamment de l’approvisionnement du Togo en engrais, a connu une réforme en 2008 pour satisfaire les besoins de consommation en intrants agricoles au niveau des agriculteurs.

Par cette réforme dans le mécanisme de gestion des engrais, le gouvernement a renforcé le personnel avec un recrutement et la formation des cadres de la CAGIA, et mobilisé des ressources financières suffisantes pour couvrir les besoins des paysans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here