Accueil Actualité Le Blé serait-il mauvais pour la santé

Le Blé serait-il mauvais pour la santé

308
0

Le blé que nous consommons tous les jours est une source essentielle d’énergie. Sa farine, est la principale matière qui rentre dans la fabrication des produits de pâtisserie comme les gâteaux, beignets entre autres. Cependant aurait-elle des effets néfastes pour la santé. En effet, certains nutritionnistes estiment que le blé favoriserait l’obésité ! Mais qu’en est-il réellement ?

Le blé est le céréale le plus cultivé au monde. Près de 95% de blé cultivé (triticum aestivum) est destiné à la fabrication de pain, les 5% restants pour faire des pâtes.

On distingue deux espèces de blé : le blé tendre et le blé dur. Ils se différencient par la friabilité de l’amande, qui est plus importante pour le blé tendre et permet la transformation en farine, alors que le blé dur est plus apte à se transformer en semoule. Ainsi, le blé tendre est utilisé pour la panification (le pain), la pâtisserie, la biscuiterie. Alors que le blé dur est utilisé pour les pâtes alimentaires, les semoules, les couscous.

Le blé à pain est une espèce assez récente, apparue en Turquie il y a approximativement 9 000 ans, d’un croisement probable entre une forme cultivée de blé tétraploïde (dont les cellules contiennent quatre copies de ses chromosomes plutôt que 2 comme chez les humains) et de graminées sauvages connexes.

Il n’est pas nécessaire d’enlever la « coque » du blé à pâtes, blé qui est bien plus adapté à notre climat méditerranéen que le blé à pain, ce qui lui donne une teneur en fibre bien plus élevée quand il est consommé sous forme complète. 

Le blé est-il mauvais pour la santé ?

Les hommes consomment du blé depuis plusieurs millénaires et c’est même devenu, pour certaines populations, une source principale d’énergie. En Turquie, lieu de naissance du blé, par exemple, la consommation de blé est devenue une source d’énergie indispensable qui ne cause ni embonpoint ni maladies chroniques notables.

Diverses études récentes ont suggéré que l’ingestion de blé avait des effets négatifs sur le corps humain, certains vont même jusqu’à accuser le blé d’obésité, plutôt que d’accuser le mode de vie et l’alimentation de ceux concernés.

Afin d’en savoir plus, Fred J.P.H. Brouns et Vincent J. van Buul, du département Biologie Humaine, Management de l’Innovation de la Nourriture Saine, de l’Université de Maastricht, au Danemark, et Peter R. Shewry, de l’Unité de recherche de Rothamsted, en Angleterre, ont épluché les études scientifiques sur le sujet afin d’en tirer des conclusions objectives et consensuelles. Leurs recherches montrent qu’il n’existe aucune étude scientifique qui démontre que le blé ait des effets néfastes sur la santé.

Quels sont les effets du blé sur la santé ?

Bien sûr, certains individus ont des prédispositions génétiques qui les exposent à des effets négatifs, cependant, on ne doit pas généraliser ces cas, comme le démontrent cinq études récentes sur l’impact de la consommation de céréales sur la santé. Ces études ont conclu que la consommation de céréales complètes (dont le blé) entraîne généralement des effets positifs sur la santé. Ces études recommandent donc la présence de céréales dans les régimes alimentaires.

Tant que la consommation de blé n’est pas exagérée, elle présente de nombreux bénéfices sur la santé : l’ingestion régulière de blé est liée avec des risques réduits de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires ainsi qu’à des régimes à long termes plus favorables. Molenaar a démontré que ceux qui mangeaient les quantités recommandées de blé complet avaient le moins d’accumulation de graisse viscérale/de tissu adipeux.

Au togo l’Association Togolaise des Consommateurs ne cesse de multiplier des initiatives dans le but de préserver la bonne santé des consommateurs et s’est lancé dans une politique de sensibilisation sur la qualité de sa farine. Partant d’un constat au vu du quelle quand une farine est de mauvaise qualité elle peut influencer négativement toute la chaine de fabrication des produits de consommation dérivés et impacte dangereusement sur la santé des consommateurs.

« L’une des préoccupations de l’ATC est le droit à la protection du consommateur qui doit être vivre dans un environnement sain et pouvoir disposer de biens et services de qualité. Le consommateur ne doit pas prendre des risques sanitaires en consommant des produits pouvant être dangereux pour sa santé à cause de leur mauvaise qualité » a confié Freddy Mike,le Chargé de communication de l’ATC.

Martin Kokou Aziafo, l’Ingenieur et microbiologiste en technologie alimentaire à l’Institut Togolais de Recherche Agronomique a affirmé qu’il est important de s’assurer de la qualité des produits qu’ils utilisent pour la fabrication du pain. Selon lui bon nombre de produits ne doivent pas avoir d’effet négatif ou nuisible sur la santé des consommateurs.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here