Accueil Actualité Le Togo classé 33e pays sur 103 en terme d’énergies renouvelables

Le Togo classé 33e pays sur 103 en terme d’énergies renouvelables

60
0

Les efforts consentis par le Togo dans le domaine des énergies renouvelables portent déjà ses fruits.

À en croire une étude climatescope 2018 de Bloomberg news energy fnance (BNEF), le Togo est le 33ème pays au monde sur 103 pays en terme de promotion des énergies renouvelables, dites propres.

Selon ce cabinet d’étude, cette position du Togo dans le classement est due à l’adoption par le pays d’une loi en faveur du développement des énergies renouvelables notamment la loi sur les énergies renouvelables pour la commercialisation.

Elle définit entre autres les régimes juridiques des installations, les équipements et installations nécessaires pour la production, le stockage, le transport, la distribution, la commercialisation et la consommation d’électricité à base des sources d’énergie renouvelable au Togo.

L’avant-projet de loi relatif aux énergies renouvelables a été préparé par les services techniques du ministère des mines et de l’énergie, notamment la Direction générale de l’Énergie (DGE), la Compagnie énergie électrique du Togo (Ceet), l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER), l’Autorité de réglementation du secteur de l’électricité (Arse), avec le soutien technique et financier de la Coopération allemande (Giz) à travers le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la Cédéao (Ecreee/ Cereec) et la participation des organisations professionnelles et associatives des acteurs des énergies renouvelables au Togo promulguée au Togo.

Les atouts en faveur d’une énergie renouvelable au Togo

Adoptée par les députés à l’Assemblée nationale, le 24 juillet 2018, la loi relative à la promotion de la production de l’électricité à base des sources d’énergie renouvelable au Togo a été promulguée le 08 août 2018 par le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.

Soumis au Conseil des ministres, l’avant-projet de loi a été adopté le 25 mai 2018 puis soumis au Parlement qui l’a voté le 24 juillet. Composée de 59 articles regroupés en 7 titres, cette loi fixe le cadre juridique général de réalisation des projets de production d’énergie électrique à base des sources d’énergie renouvelable, soit pour l’autoconsommation.

Le Togo dispose des ressources à exploiter en matière d’énergie alternative pour répondre au principal défi du secteur énergétique qui consiste à « assurer, de manière stable, à la fois un meilleur accès et une autonomie substantielle nationale d’approvisionnement, à un coût raisonnable, tout en diversifiant les sources d’énergie, surtout les énergies propres et renouvelables ».

Le pays dispose d’un important gisement qui est le soleil qui peut être exploité toute l’année pour développer l’énergie solaire ou photovoltaïque.

« Les ménages sont les premiers consommateurs d’énergie. Si au niveau de chaque ménage, on développe l’installation des panneaux photovoltaïques et les panneaux solaires thermiques, on peut réduire énormément ce besoin au niveau des sociétés distributrices », a expliqué Tchamiè Boroze, maître- assistant au département de Physique à l’Université de Lomé. D’un autre côté, le potentiel hydraulique du Togo peut être également mieux exploité. Certes, ce potentiel est très lié aux saisons qui varient selon les régions.

À ce jour, l’utilisation principale actuelle du potentiel hydroélectrique se focalise sur le fleuve Mono, le seul qui se prête à des aménagements de taille suffisante.

Les sites hydroélectriques sur le fleuve Mono concernent le barrage de Nangbéto (65 Mw), celui d’Adjarala (147 Mw) qui est en cours de réalisation et le barrage de Tététou (24 MW) en projet.

Cependant, les petites rivières et ruisseaux pourraient être également exploités par la mise en œuvre de petits projets hydroélectriques avec le développement de petites centrales hydroélectriques pour la fourniture d’électricité pour les zones rurales et les communautés éloignées.

Les énergies renouvelables sont des énergies dont la consommation n’aboutit pas à une diminution apparente des ressources naturelles parce qu’elles font appel à des sources inépuisables à l’image de la biomasse, de l’énergie solaire ou hydroélectrique et ceci, à l’échelle des temps humains. En matière d’énergies renouvelables, le Togo, à l’image de la plupart des pays du continent africain, dispose d’un potentiel énorme comme le soleil dont il peut se servir pour produire de l’énergie en temps plein.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here