Accueil Actualité « Les coopératives demeurent le seul moyen pour une assistance technique des...

« Les coopératives demeurent le seul moyen pour une assistance technique des agriculteurs »José Graziano, DG FAO

211
0
José Graziano, Directeur Général de la FAO

Le continent africain abrite un grand nombre d’agriculteurs familiaux écartés des marchés, car exploitant de très petites parcelles.

Il est très important d’organiser ces personnes en coopératives ou autres formes d’association, sans quoi il sera impossible de les intégrer dans les chaînes agroalimentaires modernes a indiqué, José Graziano, le Directeur Général de la FAO lors d’un  de ses éditorials  rédigé lors de la conférence de Kigali sur les TIC et l’emploi des jeunes en Afrique.

«  Les coopératives et autres associations sont le seul moyen pour fournir aux agriculteurs familiaux une assistance technique, le renforcement des capacités, des ressources financières et un accès aux technologies modernes. » a affirmé  José Graziano da Silva, le Directeur Général de la FAO.

Et d’ajouter « Les agriculteurs ont depuis longtemps bénéficié des TIC pour accéder aux informations sur les prix et les conditions météorogiques ; de nouvelles utilisations vont de l’assurance récolte basée sur les conditions météorologiques à la certification traçable des marchés spécialisés en passant par l’élaboration à haute résolution des cartes de sol et la location de tracteurs aux petits agriculteurs. »

Par ailleurs, la gestion des maladies des plantes est un autre domaine dont l’application des TIC s’annonce prometteuse. La FAO a mis au point une nouvelle application permettant aux agriculteurs de détecter la chenille légionnaire d’automne, qui est une espèce envahissante présentant un risque élevé pour le maïs, une culture de base importante en Afrique.

Les défis liés à la nutrition, la biodiversité et le climat nous rappellent tous les effets positifs que les applications basées sur les TIC peuvent sur l’emploi en milieu rural.
Les technologies de l’information peuvent avoir un puissant effet multiplicateur sur nos efforts visant la transformation des zones rurales, qui s’impose. Les jeunes des milieux ruraux en Afrique ont beaucoup d’espoir et de rêves et d’énormes opportunités existent sur le continent pour les aider à les réaliser. Les efforts de toutes les parties prenantes pour y arriver font partie intégrante de la stratégie pour un avenir durable.

Pour information, la FAO soutient activement le Forum rwandais des jeunes dans l’agroalimentaire, un forum regroupant de plus en plus de membres, qui joue un rôle crucial de plaidoyer auprès de ses membres et facilite l’inclusion des jeunes dans la transformation économique et sociale du pays.

Kofi Meser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here