Accueil Actualité Les prix mondiaux des produits alimentaires sont restés stables en...

Les prix mondiaux des produits alimentaires sont restés stables en décembre dernier

61
0

Les prix mondiaux des produits alimentaires sont restés globalement stables en décembre, selon l’indice de la FAO. La hausse des prix mondiaux des céréales a permis de compenser la baisse des prix du sucre et des produits laitiers, indique la FAO.

L’Indice FAO des prix des céréales a augmenté de 1,8% en décembre part rapport au mois de novembre et de 9,6% depuis décembre 2017. Les prix du blé et de maïs ont également connu une hausse au cours du mois, en raison des mauvaises conditions climatiques dans l’hémisphère Sud, tandis que les prix du riz ont baissé pour le sixième mois consécutif. Selon les dernières estimations de la FAO, la production mondiale de blé et de maïs devrait baisser en 2018, tandis que celle du riz devrait établir un nouveau record.

L’Indice FAO des prix de l’huile végétale a augmenté de 0,6% en décembre, mettant un terme à dix mois consécutifs de déclin, grâce notamment à un rebond des prix de l’huile de palme. Les prix mondiaux de l’huile de soja ont continué leur tendance vers la baisse en raison des stocks conséquents aux Etats-Unis et de la faiblesse de la demande en provenance de l’Union européenne. En 2018, le sous-indice était 15 % inférieur à celui de l’année précédente avec la plus forte baisse enregistrée par les prix de l’huile de palme.

L’Indice FAO des prix de la viande a connu une hausse de 0,8 % en raison de prix plus élevés pour la viande porcine, stimulés par une forte demande mondiale en importations, en particulier de la part du Brésil. Sur l’année, l’indice a baissé de 2,2 %.

L’Indice FAO des prix des produits laitiers a chuté de 3,3 % marquant ainsi son sixième mois de baisse consécutive. Une situation qui s’explique par la baisse des prix pour le beurre, le fromage et le lait entier en poudre. L’Indice a chuté de 4,6 % depuis 2017.

L’Indice FAO des prix du sucre a baissé de 1,9% avec en toile de fonds une hausse plus forte anticipée de la production de sucre en Inde et la chute des prix mondiaux du pétrole brut qui a eu pour effet de faire diminuer la demande en canne en sucre utilisée pour fabriquer de l’éthanol, tout en augmentant les stocks destinés à la production de sucre, notamment au Brésil. Dans l’ensemble en 2018, l’Indice a chuté de près de 22 % depuis 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here