Accueil Actualité L’état Togolais vise une production de coton de 200milles tonnes d’ici 2022

L’état Togolais vise une production de coton de 200milles tonnes d’ici 2022

192
0
Champ de coton

En juillet prochain le Plan national de développement (PND) doit entrer en vigueur. Cette rentrée fait cas de la modernisation de l’agriculture du Togo , l’objectif primordial du gouvernement avec à la clé, la création d’agropoles à travers les différentes régions réputées comme des greniers du Togo.

Les autorités gouvernementales projettent, dans ce cas de figure, soutenir les différentes filières porteuses de croissance à l’instar du coton. La Nouvelle société cotonnière table sur une embellie au terme de la récolte 2018-2019 a l’orée de l’ouverture de la nouvelle campagne cotonnière comptant pour cette année.
L’Etat togolais mise sur une production globale annuelle « record » prévue à 140 mille tonnes pour la production du coton.

Dans le but d’atteindre cette production,les superficies cultivables retenues s’étendent sur 180 mille hectares, soit une augmentation de 20% de plus que la dernière édition de la production cotonnière.

Mais avec les prévisions d’une baisse future des coûts internationaux du coton, le prix du kilo qui sera payé aux cotonculteurs baissera de 10 francs CFA.

Fixé donc à 250 francs CFA le kilo, le prix du coton valait 250 francs l’année dernière et 240 francs CFA une année plutôt, apprend-on. La campagne de l’année 2018 a été rémunératrice pour les producteurs togolais qui bénéfcient d’un paiement net de 17.5 milliards de francs CFA. Pour le compte de la production comptant pour la campagne en cours qui vient d’ailleurs de démarrer, l’Etat togolais porte son objectif encore plus haut, celui d’atteindre une production annuelle de coton de 200 mille tonnes d’ici à l’année 2022.

Pour parvenir à ces résultats, les autorités tablent sur une production annuelle de 140 mille tonnes à partir de l’année 2018-2019.

L’objectif de production était de 130 mille tonnes l’année dernièré cependant au cours de la dite année, le Togo a pu engranger que 117 mille tonnes de coton, un résultat en deçà de ses attentes. M. Nana Adam Nanfame, le directeur général de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT)estime que cette relative embellie qui enregistre néanmoins une croissance de 8% (par rapport à 2017) a été entravée par de faibles précipitations.

Il faut préciser que le Togo exporte son coton brut vers les pays industrialisés. Selon le ministère en charge de l’Economie et des Finances, il représente près de 40% des recettes d’exportation au Togo.

Kofi Meser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here