Accueil Actualité L’ONG ANCE révèle 100% de point de vente de...

L’ONG ANCE révèle 100% de point de vente de cigarettes au Togo

326
0
Exif_JPEG_420

Selon le rapport présenté par l’ONG ANCE TOGO ce mercredi à son siège à Lomé aux professionnels des medias sur la vente en détail de cigarettes en Afrique, au Togo 100% des points de vente enquêtés vendent la cigarette en détail.

A en croire, le rapport de l’ONG sur les points de vente enquêtés, on enregistre une vente en détail des cigarettes de marques produites par BAT et Philip Morris international.
Il est également indiqué des détaillants reconnaissant avoir reçu des cadeaux pour la promotion de la vente tels que des portes clés, des briquets, des parasols, et des caisses.

Les résultats les plus considérés sont entre autres la vente en détail qui est effective dans les points de vente enquêtés, la vente de plusieurs marques multinationales telles que British American Tobacco BAT-Craven A , Concorde Rouge , Concorde Vert , Rothmans et Philip Morris International PMI Bond Blanc , Marlboro sont vendues en détail, la baton de cigarette est vendu moins cher à 15 et 25 francs CFA , la promotion de la vente en détail se fait à travers l’exposition sur et derrière le comptoir , l’exposition des paquets ouverts de cigarette ensemble avec les produits non tabagiques, les cigarettes sont vendues en détail près des lieux fréquentés par les enfants ou les jeunes se rassemblent on peut citer la plage , les écoles , les bars et les centres de loisir.

« Il y a dix pays qui ont été chois pour mener une enquête sur la vente en détail de cigarettes ceci pour pouvoir démanteler leurs conséquences liés a cette vente de cigarettes en détails. Car aujourd’hui l’industrie du tabac est entrain de contourner les lois en vigueur et créer des stratégies pour pouvoir se faire des sous, peu importe la santé de la population, ce qui les importe est de se faire un paquet de bénéfices. Et c’est fort de ce constat que cette enquête a été menée. Aujourd’hui nous avons eu a partagé les résultats de cette enquête avec les journalistes pour que cela impacte les populations du Togo d’une manière globale » ODJI KOKOU, le Coordonnateur du Projet de lutte contre le Tabagisme à l’ANCE TOGO.

Et d’ajouter « Le constat fait est amère, la vente de cigarettes en détail existe et est vraiment a révoqué dans les 10 pays en question. Dans ces pays, nous avons constaté que cette vente est répandue. Au Togo c’est le même cas, la cigarette est vendue par bâton ce qui va à l’encontre de la loi au Togo, la loi anti tabac du 31 décembre 2010. Dans la loi la vente en détail est prohibée pourtant dans la pratique le phénomène continue »

Et de préciser «  La vente en détail est interdite car elle permet une baisse du prix du produit et cela peut pousser toutes les franges d’y accéder, elle donne également une possibilité au public très jeune de s’initier au phénomène. En 2010, une étude a révélé que les adolescents dans la tranche d’âge compris entre 07 et 09 ans ont déjà pris goût à la cigarette. En interdisant la vente en détail beaucoup de jeunes ne parviendront pas en s’en procurer. Car plus le produit est en paquet plus il est cher et plus il est plus cher on peut dissuader une partie de la population de ne plus s’adonner au phénomène »

Les Objectifs

Ce rapport vient a point nommé ressortir l’implication de la frange juvénile dans la vente des cigarettes tout en faisant allusion depuis une décennie des efforts déployés pour sensibiliser les gens aux dangers de la consommation de tabac et aux stratégies multiples utilisées par l’industrie du tabac pour commercialiser ses produits à travers le continent. Les organisations de la Société Civile OSC travaillant pour arrêter la propagation de l’épidémie du tabagisme ont identifié la vente en détail de cigarettes comme l’une des principales stratégies de marketing de l’industrie du tabac.
Compte tenue de ce qui précède , l’Alliance pour le Contrôle du Tabac En Afrique ATCA avec le soutien de Compaign for Tobacco- Free Kids CTFK, s’est associée à des Organsiations de la Société Civile à l’instar de l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement ANCE -Togo dans 10 pays (Burkina Faso, Caméroun, Tchad, Cote d’Ivoire, Ghana, Kenya ,Niger) Nigeria , Togo et Ouganda pour enquêter sur la vente en détail de cigarettes.

Dans les capitales des 10 pays, des données ont été collectées sur les lieux de rassemblement des jeunes tels que les centres commerciaux, les cinémas et les magasins de jeux.
Trois questionnaires ont été utilisés pour trois groupes cibles différents afin de fournir différentes perspectives sur la disponibilité de bâton de cigarettes dans les pays respectifs. Dans chaque pays, les personnes suivantes ont été interrogées notamment un fonctionnaire du gouvernement directement responsable de la lutte anti tabac, un partenaire ONG de contrôle du tabac, les détaillants.

Conséquences de la vente en détail

Lorsque les cigarettes sont vendues en détail, elles deviennent relativement moins chères que lorsqu’elles sont vendues en emballage complet. Par conséquent, le produit est plus abordable pour les jeunes et les autres personnes ayant des ressources limitées. La vente de cigarettes en détail permet aux jeunes d’expérimenter le produit et de devenir des utilisateurs réguliers, la vente en détail de cigarettes mine les politiques anti tabac efficaces existantes en limitant l’exposition d’une personne aux étiquettes d’avertissements sanitaires et en réduisant l’impact de l’augmentation des taxes sur les produits du tabac , la vente en détail constitue une forme de commerce illicite dans les pays ou ces ventes sont interdites, la vente en détail de cigarettes mine les efforts des fumeurs pour cesser fumer en rendant le produit facilement accessible

Les recommandations

Pour pallier au problème de la vente en détail des cigarettes en Afrique, il s’avère nécessaire de prendre des mesures rigoureuses qui apporteront des solutions durables. La Convention –cadre de l’OMS pour la luté antitabac CCLAT, premier et unique traité de santé publique dans le monde, identifié des mesures fondées sur des preuves pour contrôler la vente de cigarettes en détail.

Elle recommande aux gouvernements de s’assurer que la vente de cigarettes en détail ou par petits paquets est interdite en adoptant et en abdiquant des lois appropriés article 16 de la CCLAT, interdire toutes les formes de publicité , de promotion et de parrainage en faveur des produits du tabac, y compris tout matériel publicitaire ou promotionnel relatif à la vente du tabac , envisager l’octroi de licences aux défaillants pour pouvoir contrôler la vente de cigarettes en détail art 15 de la CCAT.

Hector Nammangue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here