Accueil Actualité Togo : Revue de presse Economique, Environnementale et de Santé ...

Togo : Revue de presse Economique, Environnementale et de Santé du 04 Mai 2018

143
0

L’actualité Togolaise en fin de semaine sur les plans économiques, sanitaires et environnementaux est marquée respectivement par l’affaire de Bolloré qui ne cesse de défrayer la chronique et le projet de contractualisation lancé la semaine dernière par le chef de l’état Togolais.

Sur le plan socio- économique, le quotidien Liberté titre «  Affaire Bolloré/ Des personnalités togolaises bientôt convoquées par la justice Française »

« Vincent Bolloré est dans de beaux draps. Mis en examen pour corruption d’agent public en Afrique dans le cadre de concessions portuaires, il doit répondre devant la justice française. Mais cette affaire éclabousse aussi les pouvoirs de Conakry et de Lomé, mouillés dans ce scandale. Du coté de la Guinée, on s’est très tôt engagé à collaborer, tout le contraire de Lomé ou on a longtemps observé un silence de cimetière au sommet de l’état Togolais, avant de réagir timidement par l’entremise du ministre de la Fonction Publique, Gilbert Bawara. Qu’à cela ne tienne, selon les indiscrétions, la justice française devrait convoquer des personnalités togolaises et aussi guinéennes afin de les auditionner dans ce dossier » informe le quotidien dès l’entame de l’article.

Sur le même sujet, le bihebdomadaire l’Eveil de la Nation titre « Vincent Bolloré dans une tribune au JDD, une grande Interrogation sans réponse »

« Dans une tribune publiée dans le journal du Dimanche , Vincent Bolloré , mis en examen pour corruption d’agent étranger , complicité d’abus de confiance et faux et usage de faux pour les conditions de l’attribution de concessions portuaires en Guinée et au Togo , s’interroge : une succession d’interrogation , de stupéfactions au sujet de l’affaire dans laquelle il est mis en examen. Tout en se refusant de commenter les faits examinés, les quelques lignes de la tribune publiée dimanche dernier n’a malheureusement pas pu apporter la réponse à l’interrogation. Faut-il abandonner l’Afrique ? Voici l’intégralité de la tribune » informe le bihebdomadaire.

L’Hebdomadaire le Bâtisseur aborde le sujet et titre « Colossaux investissements sur le continent sur fonds d’ennuis judiciaires, Vincent Bolloré s’interroge, Faut-il abandonner l’Afrique ? »

«  C’est la question que je me pose après deux jours d’interrogatoires à l’occasion d’une garde à vu conclue par une mise en examen. Non pas à cause des conditions de ces deux pénibles jours, même si le système inquisitorial est extravagant –présence d’un avocat qui n’a pas droit de parler , découverte de documents ou de témoignages dont vous n’avez pu avoir connaissance au préalable , les gens rencontrés ont été loyaux ,professionnels et courtois » précise l’auteur de l’article dans une des colonnes du journal.

Sur le plan sanitaire le Bimensuel Panafricain, l’Audience titre « Contractualisation, le Chu Sylvanus Olympio désormais dans la nase »

La généralisation du processus de contractualisation de la gestion des hôpitaux du Togo connait désormais une étape majeure. En effet, tel que annoncé dans le discours de vœux du chef de l’état en janvier 2018, la contractualisation des hôpitaux publics fait son bonhomme de chemin. Informe le bimensuel
L’hebdomadaire Togolais , la Manchette aborde le sujet de la contractualisation d’une manière différente et titre «  Hypocrisie, Fourberie, raillerie, CHU SO ou la consécration d’une comédie mortifère titrée : contractualisation »

« Habitué à confondre vitesse et précipitation, le gouvernement togolais dans une cacophonie généralisée, a procédé le mardi passé au lancement officiel du processus de contractualisation au CHU Sylvanus Olympio. Une initiative que beaucoup de togolais considère comme une autre manière de bluffer un peuple sinistré, fatigué de la ruse infâme d’un gouvernement qui ne se prend qu’au dernier moment » critique l’auteur de l’article.

Hector Nammangue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here