Accueil Actualité Togo : Revue de presse Économique, Environnementale et de Santé du 23Mai...

Togo : Revue de presse Économique, Environnementale et de Santé du 23Mai 2018

221
0

L’actualité Togolaise en début de semaine sur les plans économiques, sanitaires et environnementaux est marquée respectivement par le sujet sur l’amélioration du climat des affaires, la formation des journalistes sur la prévention des catastrophes par l’Agence Nationale de la Protection Civile.

Sur le plan Environnementale,le Quotidien Togo Matin titre « la prévention des catastrophes par l’Agence Nationale de la Protection civile (ANPC) »

« L’Agence Nationale de la Protection Civile s’est faite connaître hier mardi à Lomé aux professionnels des médias et aux chefs traditionnels afn qu’ils puissent s’impliquer dans le processus de prévention, d’alerte et de gestion des risques de catastrophes au Togo. L’ANPC a profté de cet atelier pour dévoiler sa mission dans le pays » informe l’auteur dès l’entame de l’article.

 » L’ANPC dévoile sa mission à la presse ,elle a rappelé à l’assistance, les objectifs qui sous-tendent sa création. En ce sens, il a déclaré que l’idée derrière la mise en place d’une telle agence en janvier 2017 est de doter le Togo d’une véritable structure de prévention des catastrophes et de leur gestion en cas de leur survenance » précise le journal.

Sur le plan économique, L’Eveil de la Nation titre : Amélioration du climat des affaires : Des conditions de plus en plus faciles pour créer son entreprise ».

« Le gouvernement togolais est engagé dans l’amélioration considérable des conditions de création et d’exercice des entreprises par les opérateurs économiques, en particulier les jeunes et les femmes nationaux ou étrangers », indique au prime abord le journal qui précise que : « C’est pour cette raison qu’une cellule du climat des affaires a été installée en novembre 2017 »

« Déjà, des résultats tangibles s’observent par les opérateurs économiques désireux de créer leurs entreprises », martèle le confrère.

Le Quotidien Togo Matin aborde le même sujet et tire »Amélioration du climat des affaires:Facile de créer son entreprise au Togo »
« Le gouvernement togolais est engagé pour l’amélioration considérable des conditions de création et d’exercice des entreprises par les opérateurs économiques, en particulier les jeunes et les femmes nationaux ou étrangers. C’est pour cette raison qu’une Cellule du climat des affaires a été installée en novembre 2017 » peut-on lire dès l’entame de l’article.
« Déjà, des résultats tangibles1.000 F s’agissant de la voie notariée. s’observent par les opérateurs économiques désireux de créer leurs entreprises. Si en 2015 le gouvernement avait seulement supprimé la redevance qui s’élevait à 29.000 F, actuellement, il a aussi mis un terme au paiement des frais d’enregistrement et des droits de timbres. Ces mesures contenues dans la loi des fnances 2018 notamment en ses articles 591, 592 et 761 sont loin d’être théoriques. Ces frais d’enregistrement non négligeables étaient de 2% pour les apports en numéraire et 4% pour les apports en nature. Les droits de timbre étaient fxés à 1500F la page pour la création sous seing privé et Tandjouaré » clame l’auteur de l’article.

Le bihebdomadaire L’Union pour la Patrie titre : « Nouvel accompagnement du FMI et la BAD en faveur du Togo : Rendre les données macroéconomiques « essentielles » plus accessibles ».
« Le ministère de la Planification du développement renseigne qu’une mission conjointe du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Africaine de Développement (BAD) a séjourné au Togo du 24 avril au 4 mai 2018 », écrit le journal.

Le confrère informe que l’objectif de cette mission est « d’aider les autorités togolaises à mettre en œuvre le Système général de diffusion des données améliorées (SGDD-a) ».

« Ce système vise à améliorer la diffusion des données macroéconomiques officielles du pays notamment à travers une Page nationale récapitulative de données (PNRD) publiée sur la Plateforme OpenData (ODP) du Togo fournie par la BAD dans le cadre de son programme « Autoroute de l’information en Afrique », précise le bihebdomadaire.

Hector Nammangue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here